?

Log in

 
 
29 December 2007 @ 03:43 pm
Change one thing, change everything 1/4  
Titre : Change one thing, change everything
Auteur :  littlepaperswan 
Fandom : Supernatural
Personnages : Dean (POV), Sam
Genre : Univers Alternatif (dans tous les sens du terme) 
Public : T (> 12 ans)
Avertissements : Death!Fic, angst
Résumé : Amélie Nothomb a dit "Le seul mauvais choix est l'absence de choix", mais lorsque ce choix concerne le passé, vaudrait-il mieux parfois une absence de choix au lieu d'un seul choix dont les conséquences seront pires ?
Spoilers : Aucun (fin Saison 1)
Disclaimer : Les frères Winchester ne m'appartiennent pas, je ne fais que les emprunter et les rendre...

- Non, non, non, non, non ! retentit un murmure désespéré dans le silence de la nuit.
Deux silhouettes se détachaient clairement de la faible luminosité environnante en cette sombre soirée d’hiver.
Deux âmes liées. Des âmes soeurs.
Mais dont l’une s’abandonnait peu à peu à la mort ou plutôt dont la mort tournait perfidemment autour tel un vautour à sa proie. Quant à l’autre, il tentait desespéremment de faire revenir ne serait-ce qu’une once de vie à l’intérieur de son frère. Car, oui, ces deux âmes si étroitement liées étaient frères.
Un sanglot s’échappa de l’âme consciente. Dean.
- Sammy, Sam... pleura-t-il doucement. Réveille-toi s’il te plaît, Sammy... Ce démon ne t’a pas tant amoché que ça, n’est-ce pas ? Réveille-toi, je t’en pris... Sammy...
Une main se posa sur l’épaule de Dean, ce qui le fit sursauter.
- Dean... appela alors une voix.
Son père. Pourtant, Dean ne sembla pas l’entendre. Il était plongé dans une profonde léthargie qui l’emportait dans des abysses aussi profondes que la mort. Plus rien n’avait à présent d’importance à ses yeux, mise à part le corps sans vie de son frère.
Sans vie. Cette réalisation ne fit que briser encore plus son âme.
Il n’y avait plus de battements de coeur. Pas même une respiration régulière qui montrerait un souffle de vie.
- Dean... C’est fini, fit lentement son père. Samm-Sam est... mo-
- Ne dis pas ça, Papa ! coupa Dean presque en hurlant, la voix emplie de désespoir mélangé maintenant à de la colère. N’ose même pas un instant le dire ! Sam n’est pas mort ! Et je vais te le prouver !
Il se mit à soulever de manière attentionnée le corps de son frère et le porta jusqu’à l’Impala garée un peu plus loin. Il déposa délicatement Sam sur la banquette arrière du véhicule avant de s’installer lui-même sur le siège conducteur. L’esprit toujours aussi embrumé, il entendit plus qu’il ne vit son père s’asseoir à ses côtés.
Il conduit pendant deux heures jusqu’à trouver une maison abandonnée qui pourrait leur servir de refuge pour quelques temps. Il ne voulait pas aller chez Bobby et voir son regard sûrement gorgé de pitié s’il voyait son état actuel. Il avait déjà évité mainte fois le regard de son père dont l’inquiétude à son propos était presque écrasante, il était donc inutile qu’il ne s’attire l’attention de celui qu’ils considéraient – lui et Sam - comme un oncle.
Il posa avec une douceur particulière son frère sur le lit qui se trouvait dans l’une des chambres de la maison puis s’installa sur une chaise avoisinante.
- Je vais saler la maison, eut-il à peine le temps d’entendre son père déclarer quand ce dernier sortit de la pièce, laissant Dean seul avec son constant désarroi.
Pendant quelques minutes, il resta ainsi à contempler son frère qui semblait si paisible en ce moment précis. En paix avec lui-même. Son expression était si tranquille que Dean cru un instant que Sam dormait d’un sommeil profond et réparateur. Mais ce fut un difficile retour à la réalité – telle une douche froide – lorsqu’il prit la main de son frère dans la sienne. Elle était glacée et avait la pâleur que seuls les morts pouvaient avoir. Dean lâcha abruptement cette dernière avec l’impression d’avoir reçu une décharge électrique. Il ne pu s’empêcher de verser quelques traîtres larmes à cette soudaine constatation.
Son frère était mort.
Se râclant la gorge, il prit la parole d’une voix étrangement rauque, dans l’espoir que Sam puisse l’entendre, quelque part...
- Je suis désolé Sammy, tellement désolé... Je devais prendre soin de toi, te garder en sécurité loin de tout ce mal qui rôde... mais j’ai échoué. Pardonne-moi... Toute ma vie, c’est pour toi que je l’ai vécue... et maintenant que tu es parti, qu’est-ce que je dois faire ? J’ai totalement échoué. Qu’est-ce que je suis censé faire ?!
Dean s’interromprit alors qu’il essayait rageusement d’arrêter les larmes qui menaçaient de couler.
- Tu sais, je ne t’ai jamais dis à quel point je tenais à toi... Je ne te l’ai jamais dis... Tu es mon frère... et j’ai failli à mon frère, mon propre frère...
Il fut de nouveau silencieux puis il se leva afin d’enlever l’amulette qui ne l’avait jamais quittée auparavant. Il se pencha vers la silhouette inanimée de son frère avant de lui passer le pendentif autour de son cou. Il n’en aurait sûrement plus besoin à présent que Sam n’était plus. Il reprit alors la main de son jeune frère et se mit à chuchoter d’une voix brisée, les larmes gênant sa vue :
- Parfois... parfois, j’aurais aimé que tout soit différent... que notre vie soit différente... j’aurais aimé changer le cours des choses...
A peine prononça-t-il cette phrase qu’il sombra lourdement dans l’obscurité complète. 
 
 
Humeur actuelle: calmcalm